LES NEWS D’EFKERIA #2 FÉVRIER 2024 // #9

LES NEWS D’EFKERIA #2 FÉVRIER 2024 // #9

29 FÉVRIER 2024 // 22H40

LE KLAXON FACILE //

Février, le mois le plus court de l’année…

Il n’aura duré que 29 jours mais il avait un goût d’éternité avec cette pluie infernale et ce tableau gris en guise de ciel. 

Février rythmé par les vacances scolaires.

Paris s’est vidé, pour les chanceux sur les pistes et pour les plus chanceux des plus chanceux, sur les pistes enneigées.

Pour les autres, on était là avec un soleil intérieur.

Bientôt la fin de l’hiver et le petit printemps qui va débarquer, il a déjà envoyé des heures supp de soleil le matin et le soir.

*Peinture sur fond blanc pour la cellule d’un solitaire — “cette simple ligne, c’est pour moi la marque que j’ai conquis la liberté. Et pour moi, conquérir ma liberté, c’est conquérir la simplicité. Alors, à la limité, une ligne, une couleur suffisent à faire le tableau” — Juan Miró —

Mais revenons à l’hiver et à Paris.

Et au klaxon que j’ai mis en titre de cette newsletter.

Soyons honnête, l’hiver rend amère et Paris tout gris n’a pas le sourire facile. Tensions dans l’air, ça klaxonne dans tous les sens. Sur les pistes de vélo, sur le periph, intrumuros, dans le métro, de visu. On ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé. Sauce météorologique et sauce humaine.

Il faut un sérieux sang-froid et self-control, une bonne dose d’happiness therapy, de pensées positives et d’amour propre pour ne pas se sentir agressé.e.s et ne pas prendre les choses perso (accord toltèque) #noteasy.

On bouscule, on ne regarde pas, on s’ignore, on ne se sourit pas, on s’attaque, on se parle mal, on ne se parle pas du tout, on marche tête baissée sur son téléphone, on râle si la personne devant nous ne marche pas à notre allure, on klaxonne trop vite sans essayer de savoir/comprendre ce qu’il se passe du côté visible de l’iceberg et du côté invisible.

On juge au moindre faux pas.

L’erreur est pointée du doigt et balaye toutes les justesses précédentes.

Et pourtant un simple sourire ou un simple regard (ou les deux) suffirait.

Se considérer, se prendre en compte. Se rappeler qu’on fait partie d’un ensemble et que dans cet ensemble, il y a plein d’acteurs et actrices singulier.es aux histoires et aux vies uniques.

Que se passerait-il si on prenait en compte l’être humain qui nous fait face ? si on était patient ? si on se demandait le pourquoi du comment cette situation se présente ?

En février, j’ai pris le temps d’écouter à nouveau Fréderic Lopez dans un podcast (ICI). J’en parle souvent, sa sagesse et son intelligence émotionnelle me fascinent. Cette fois-ci, il parlait, entre autres, de ce fil invisible que nous avons tous derrière nous et qui représente notre chemin, notre histoire. Celle de notre vie mais aussi celle de notre quotidien. Ce quotidien que nous ne vivons pas pareil, rythmé par des situations différentes, des histoires singulières et des humeurs liées à ces dernières. Des humeurs qui se diffusent et peuvent impacter celles des autres. L’invisible qui rencontre le visible dans un espace commun. 

Les jours passent mais ne se ressemblent pas. Les humeurs diffèrent d’heure en heure. Des explications il y en a à foisons. Et si on prenait en compte l’autre, LES autres, le fil invisible de chacun. La liberté de chacun, la ligne de chacun et la simplicité des choses. Le fait qu’on a tous des vies différentes, des chemins différents, des matins différents, des problèmes, des difficultés, que tout ne peut pas être comme on l’a prévu, qu’on doit faire face à l’inattendu. Ça klaxonnerait moins et on entendrait peut-être les oiseaux voire les mouettes.

Je raconte ça car premièrement je fais partie de cet ensemble et je peux vite être aspirée par des pensées à éviter. Mais c’est surtout parce que je me suis retrouvée à metro, faute de vélo en panne, et j’ai réalisé la réalité de Paris. J’ai surtout réalisé la chance que j’ai d’être à vélo, libre, indépendante et celle que tous les autres n’ont pas ou ne saisissent pas. Méditation requise une fois les tourniquets passés.

Je raconte ça aussi car chez efkeria, même si à 99% du temps les énergies sont bonnes et très belles, que la magie opère, que les liens se font et que les rencontres émerveillent ; il arrive qu’il y ait des expériences moins douces. Des clients mécontents ou incompris ce qui nous renvoie à ces mêmes ressentiments. Des jugements rapides et faciles, un manque d’échange humain et une trace écrite for ever sur google. Le raccourci et le geste sont très rapides et trop faciles. Dans ces cas-là, je réponds que j’aurais préféré un échange de visu plutôt qu’à travers écran. Mais c’est trop tard, et il est très difficile, après ça, de ne pas se sentir jugée.s au quotidien.

Du coup je saute sur l’occasion (efkeria) pour vous laisser le lien de la page google (ICI) et celleux qui sont déjà venu.e.s par ici, si ça vous dit de laisser un petit mot, ça m’aiderait beaucoup. Merci.

29 JOURS GRIS MAIS PAS QUE //


LOI D’ATTRACTION //

Des verres d’eau cassés ? Par millier. Par ma maladresse. Urgence donc pour les remplacer, quelques scroll sur le boncoin, je trouve finalement mon bonheur chez DF.75010 rue d’Hauteville.

Mais que se passe-t-il quelques jours plus tard ? Une participante du pop-up m’a ramenée ces verres colorés pour qui elle espérait une belle seconde vie ; entre vos mains, ils seront bien.

Loi d’attraction donc. Merci. Je fais pareil avec le soleil, le loto et l’amour, ça marche moins bien. Ou ça prend plus de temps.

 

DU SOLEIL //

Admettons, on a eu 2 secondes 30 de lumière et de soleil.

Le temps de 3 photos.

En vrai, je mens, j’ai même sorti la terrasse un samedi aprem.

DU NEUF AVEC DU VIEUX //

Convaincue depuis bien longtemps que la seconde main est la nouvelle ère, cette chaise à l’envers vient le confirmer.

Trouvée rue d’hauteville un samedi matin d’août, elle avait été abandonnée car son assise était cassée, on ne change pas de maison si l’ampoule du couloir ne fonctionne plus ?

Pas une pas deux, je la prends me disant que padre ou tio saura lui donner un coup de neuf. Elle est restée tout l’été et tout l’automne au café à s’imprégner de l’ambiance efkeria (le temps que padre rentre de la saison grecque), et hop direction le garage pour une nouvelle vie et hop elle est là, toute belle à vous recevoir 🍑

 

UN STAGIAIRE //

On a mis le padre au boulot.

Ça a tamponné.

 

 

 

 

 

 

DE L’AMOUR //

Et oui le 14 février est passé par là.

Quelques jours avant, c’est ce petit coeur qui a été laissé sur la table après une pause café express. Comme un prémices. Et puis des fleurs le jour j.

UN INVITÉ GRANDE CLASSE // 

Shérif, fais-moi peur, en chair, en os et en poils.


MERCH //

Ça fait quelques temps déjà mais comme je n’avais plus de newsletter, il n’était pas possible de vous annoncer que nous avons lancé notre merch🌞

🌞LE t-shirt : écru, épaisseur ++, qualité ++, dessin en bleu, il est en coton 100% biologique, label fair wear et PETA Approved Vegan, disponible en pré-commande*, par ici pour me partager votre désir de le shopper : stella@efkeria.fr *je lance la production dès 25 pré-commandes

🌞LE tote-bag : pour tenir compagnie à vos 1000 autres tote-bag à la maison, mais ceux-là sont différents, ils sont ecru (joke), ils sont surtout en coton bio, condition sine qua non. Ceux-là sont déjà dispo au café. Noir ou bleu. Selon l’envie, selon les goûts.

MERCH // les coulisses

Le design réalisé par la géniale Charlotte et avec l’aide de Vanessa, a été validé en plein mois d’août, avec les copines dans notre petite maison de pêcheurs de Milos. Photo à l’appui. Pour le souvenir. Clic clac 📸


LE POP-UP //

Toujours du yoga, du pilates, midi et/ou soir, tous les jours.

Bientôt des ateliers, des yoga/brunchs, restez alerte 🙂


RDV en mars (fin mars) //

La suite des nouvelles le mois prochain 🌞🌞🌞

Et ça sera le printemmmmmmmps !

À très vite,

Stella✨

LES NEWS D’EFKERIA #1 ‘2024 //

LES NEWS D’EFKERIA #1 ‘2024 //

31 JANVIER 2024 // 21H43

IM BACK!

DU COUP C’EST LA NEWSLETTER #8 #9 #10 #11 #12

& À NOUVEAU #1

Il s’est passé 6 mois depuis mes derniers mots envoyés dans vos boites mails. 6 mois, 184 jours, 4416 heures, 264 960 minutes !

C’était l’été, c’est l’hiver.

Ça en dit long.

Vous ai-je manqué ?

Moi oui, j’étais assez frustrée pendant tous ces mois de ne pas pouvoir vous écrire et vous partager en mots & images l’aventure efkeria (même si elle se trouve sur instagram); et depuis cet été, vous devez vous en douter, il s’en est passé des choses.

Alors pourquoi cette absence ?

Et bien tout simplement parce que mon compte a été piraté. C’est arrivé en plein été, quand j’étais paisiblement sur l’île de Milos. J’ai reçu des cartes postales (mails) avec pleins de mots doux (des injures). J’ai vite compris ce qu’il était en train de se passer mais c’était les vacances donc j’ai fait le strict minimum. À mon retour, j’ai perdu beaucoup de temps et d’énergie à essayer de récupérer le compte, en vain ; je l’ai donc clôturé et je devais tout recommencer à zéro. Trouver un nouvel outil, refaire mes bases de données… La joie  Ça a été un gros travail de lâcher-prise de mettre cette tâche de côté qui n’était pas prioritaire face à tout ce que le café & le pop-up me demandent comme travail et de temps au quotidien. Et puis de fil en aiguilles, nous voilà en 2024.

 

// BONNE ANNÉE //

ΚΑΛΗ ΧΡΟΝΙΑ //

FELIZ AÑO //

HAPPY NEW YEAR //

Le timing parfait donc pour vous retrouver et consacrer ces premiers mots à mes voeux 2024. C’est ainsi que je vous souhaite une belle & douce année, en bonne santé & pleine d’amour à diffuser autant que possible autour de vous pour que ça puisse atteindre des terres moins douces que les pavés parisiens.

Bon on est le 31 janvier et il est presque minuit, c’était moins une.

Du coup, pour ce grand retour, le thème a été donné direct : le temps. Celui qui passe. Comme celui-ci, qui donne l’impression que ces 6 mois sont passés en 2 secondes. Que ce passage de l’été à l’automne puis à l’hiver nous a pris que 3 secondes. Ce temps qui file, qui court, qu’on ne rattrape pas. Ce temps dont la notion/la perception est perplexe, changeante, irrationnelle. Ce temps qui nous paraît long quand on est impatient de voir quelqu’un, quand on attend une réponse ou un résultat, quand on est coincé.e.s dans le métro ou bien pire encore, sous des bombes, dans une injustice et une cruauté extrême (pardon je ne pouvais pas ignorer ce sujet). Et à l’inverse ce temps qui parait trop court quand sonne déjà la fin des vacances, la fin d’une pause dej, la dernière goutte de notre café du matin, le tour d’un manège, la fin de notre série préférée et j’en passe…

Le temps, c’est tout ou rien.

Trop long ou trop court.

J’ai toujours eu une perception étrange du temps. Comme un mauvais calcul que je fais systématiquement, pas étonnant quand on connait mon amour (haine) pour les chiffres. Je cours pas après mais j’ai très souvent peur d’en manquer. C’est pas faute d’avoir pris conscience de la valeur d’une seconde, d’une minute, d’une heure en 2020 lors du premier confinement. Tout nous a paru beaucoup plus juste et on avait compris la leçon de l’importance de chaque seconde dans une minute, de chaque minute dans une heure et de chaque heure dans une journée.

Et pourtant, je continue à être de celle qui perd pieds quand il me reste que 10 minutes avant un rendez-vous, avant un train ou autre chose. Je suis team “c’est foutu” et puis en fait non et je me surprends systématiquement à voir le temps qu’il me reste et à me dire “ah en fait, c’était large…” #typique

J’agis un peu de la même façon quand il s’agit d’une tonne de choses à faire versus le temps que j’ai pour les faire. Au départ, je pense toujours que c’est impossible comme essayer de mettre des carrés dans des ronds. Et finalement, en prenant du recul, en lâchant prise, en faisant confiance, on effectue tout ce qu’on doit faire dans le temps imparti et surtout au bon moment.

C’est pourquoi, je vous (et me) souhaite de profiter à bon escient de chaque instant de cette nouvelle année, de savourer le présent et tous les moments offerts, de faire confiance que ce qui sera, sera et que le temps en fera son affaire. Qu’on peut prévoir mais qu’il faut pas hésiter à revoir sa copie et de faire ce qu’on peut/veut quand on peut/veut.

J’ai choisi le lapin d’Alice pour illustrer ce sujet car j’ai un souvenir de lui courant partout, se perdant d’espace en espace, perdu et pressé, à en oublier l’essentiel…

retour vers le passé avant de partir vers le futur

#8 // AOUT
les vacances, la Grèce, la Grèce, la Grèce, le soleil, la mer, la chaleur, la food mamamia miam miam des tavernas mais surtout de la madre, les bougatsa, les spanakopita, les glaces au yaourt, les gyros, les salades grecques, le calamar grillé, le citron, le karpouzi (pastèque), les tomates, le raisin, les freddo americano & les espresso martini même quand on ne boit pas de café, Athènes la belle, les îles grecques, le village, les tortues, les chats, les poules, les marchés, les caddies plein de produits pour efkeria, les siestes, le repos, le lâcher prise, le kiff, bref les vacances.

 

 

#9 // SEPTEMBRE

La reprise, les retrouvailles hautes en couleurs, on est contentes de vous retrouver, la première bougie d’efkeria (8 sept) (déjà) (1 an & demi du coup, depuis), la big fiesta des 1 an (merci), la 2ème édition de la journée POP-UP day avec du yoga free all day (merci), l’ouverture le lundi (6 sur 7 #yeah), le recrutement pour agrandir l’équipe, la difficulté, le big fail, les semaines à rallonge, les montagnes russes, l’été indien.

 

 

 

#10 // OCTOBRE

l’été qui ne nous quitte pas, la tonne de glaçons par jour, la terrasse qui joue les prolongations, les courges qui font coloc avec les tomates et les aubergines & puis boom d’un coup, aglagla et hop la soupe au menu et les chaussettes claquettes. C’est aussi une nouvelle organisation en place le lundi, avec le retour de Stephanie Antoine en cuisine pour efkeria pendant que Charlotte se transforme en barista et moi qui retrouve avec joie un second jour de congés ;

 

 

 

#11 // NOVEMBRE

nos anniversaires avec Chacha, team scorpions, la triste nouvelle d’apprendre que notre maraicher est en liquidation, une recherche sans fin d’un.e remplaçant.e (si vous passez par là, je suis preneuse), le fondant à la crème de marron qui entre direct dans le top 3 des desserts préférés, Charlène au comptoir le temps de quelques jours off para mi et les journées qui se font de plus en plus courtes.

 

 

 

#12 // DÉCEMBRE

quoi déjà Noël ? & oui déjà Noël, les guirlandes, les loupiotes, les premiers vrais « oh oui il fait très froid, mangeons une soupe », le calendrier de l’avent efkeria, le dîner de Noël, le premier séminaire au pop-up et les dernières formations Reiki de Ludivine. Et puis la pause gourmande et familiale, the big break.

 

 

 


#1 // JANVIER

Janvier a commencé le 2 janvier pour nous, d’attaques, la coupe au carré toutes les 2 sans se concerter, on était prêtes à être carrées.

Bon on a dû reporter notre motivation au lendemain tant la rue de paradis était déserte ce jour-là. Toutefois, belle, très belle remontée, en moyenne un bon mois de janvier enneigé par moment, avec une équipe à 4 (carré on a dit) en alternance, Chacha of course, Stéphanie, Charlène pour me remplacer par moment et moi-même.

On a fait gagner des fèves faites à la mano par Stephanie avec la vassilopita, la galette des rois grecque. On a re-décoré le café de vos dessins, on a encore chiné et puis voilà février.


LE POP-UP

Rien à changé si ce n’est des nouveaux profs, des nouveaux créneaux, des formations Reiki sur plusieurs week-end, des ateliers, des séminaires, toujours la même énergie et le même objectif : se nourrir au sens large.

Pour réserver et en savoir plus, cliquez-ici ou écrivez-moi : stella@efkeria.fr

THE PLANNING


RDV en février //

Fin février donc… 😉

La suite des nouvelles le mois prochain 🌞🌞🌞

À très vite,

Stella✨

LES NEWS D’EFKERIA #7 // JUILLET

LES NEWS D’EFKERIA #7 // JUILLET

31 JUILLET 2023 // 10H39


😶‍🌫️ // LE FOUILLIS.

On est dimanche 30 juillet, 17h42.

Je commence seulement à poser mes mots sur papier (enfin écran) pour la newsletter #7 de juillet. #teamlastminute

C’est le fouillis dans ma tête et ça donne un peu le tournis.

Le fouillis parce que j’ai tant de choses à dire et il y a tant de sujets qui me font vibrer ou me préoccupent et que j’aimerais aborder. Le fouillis aussi parce que j’ai tant de questions qui ne trouvent pas encore de réponses. Le fouillis parce qu’il y a 10 mois de (bonne❤️) fatigue dans les pattes. Mais clairement, il n’est pas judicieux d’essayer de trouver les réponses maintenant, de prévoir des plans de développement à 3 ans de suite, d’envisager des améliorations, des orientations avec cet état mental & physique. J’ai appris à m’écouter post salariat et là, mon corps et ma tête me disent : have a break et tu verras en rentrant.


Prendre des vacances🌞🌊⛰️🇬🇷

Partir. Se rafraichir. Réfléchir. RALENTIR.

C’est d’ailleurs comme ça qu’efkeria est né.

En 2019, je venais de quitter Les Restos du Cœur, j’ai loué une voiture et j’ai roulé du Pays basque français, à l’espagnol, je suis partie à la redécouverte de la Galicia (Espagne) de madre puis du Portugal que j’ai tant aimé. Des kilomètres et des kilomètres avec en fond sonore mes playlists infinies et mes pensées. Mes pensées que j’ai vraiment écoutées car elles étaient claires et nettes et elles m’ont ainsi menée là où je suis maintenant.

Mais avant d’aller plonger dans les couleurs et les odeurs de mes racines grecques pour trouver quelques réponses et laisser émerger des idées, je plonge dans de nombreux ressentiments ambivalents et contradictoires. Je passe d’un optimisme à un pessimisme.

Le mois de juillet a été doux, très doux. La rue de paradis a profité de cet été fort agréable que le parisien a vécu.

Vous avez été nombreux (de plus en plus) à venir nous voir. On a pu changer la carte très régulièrement grâce aux nombreux produits de saison que la terre nous a offert et qu’on aime tant à cette période : tomates, courgettes, petits pois, fruits rouges, etc., un total régal ; et on a clairement fait péter les scores de glaçons homemade pour vous rafraîchir 🌞

Mais il a été très difficile d’ignorer les injustices et les catastrophes qui, soyons réalistes, existent 365/365, all over the globe, mais qui ont été mainstream ces dernières semaines et nous rappellent ou nous questionnent sur notre réalité, notre quotidien, notre société, notre futur, notre vision. Une vision qui se trouble face à ce monde qui ne tourne pas rond.

De quoi se poser encore plus de questions🤪

Mais à ce moment-là, j’essaye de chasser le pessimisme et la tristesse que tout ça procure en me rappelant des mots que j’ai lu ou entendu, des inspirations qui me portent aujourd’hui personnellement dans mes combats et de fait à travers efkeria.

En voici un, qui m’avait touchée, parlée, motivée. Frederic Lopez qui parle de journalisme et de son impact. Du bon et du mauvais. De contagion émotionnelle. De l’importance de prendre les choses dans le bon sens, du bon côté, avec optimisme. Je vous invite à l’écouter en cliquant sur la photo.

Sur la plage, pendant la sieste, ça passe crème.

Agir à son échelle donc. Faire sa part.

Faire/agir petit et croire en la force du petit + petit = grand impact. Penser solution plutôt que problème. Lire, s’instruire, se développer, s’entourer et s’inspirer de gens aux mêmes valeurs, aux mêmes pensées.

Penser, vibrer, diffuser positif & amour.

Breaking news, ce n’est pas un job facile tous les jours mais je suis convaincue que c’est que comme ça qu’on peut continuer notre route sinon quoi ? on arrête tout ? on baisse les bras ? Non, il faut retrousser ses manches et avancer, souvent à contre-courant certes, mais avancer.

Et agir du coup. Faire changer les choses. À son échelle. C’est l’une des ambitions de départ d’efkeria.

D’un point de vue environnemental : on a plus besoin de prouver que l’alimentation doit être revue (enfin j’espère !) : manger local, manger de saison, moins de viande, bio/raisonné, des circuits plus courts, plus lents… c’est bon pour la planète mais aussi pour son propre corps 😉

Je vous invite à lire ou relire “La part du colibri : l’espèce humaine face à son devenir – Pierre Rabhi” // c’est tout petit, il passe niquel dans la valise🧳

& d’un point de vue social : trop d’injustices, trop d’exclusions, comment fermer les yeux ? évidemment les Restos du Cœur m’ont ouvert la porte de cet engagement mais il était évident aussi que je souhaitais le continuer à mon échelle donc via l’IAE. Ça sera d’ailleurs mon premier rendez-vous de retour de vacances pour le mettre en place. C’est un combat gagnant gagnant, tendre la main vers celui/celle qui en a besoin, l’aider, l’orienter, l’accompagner et lui/elle en retour vient nous aider, nous accompagner dans un besoin de réel de développement. Car oui breaking news, vous êtes tellement de plus en plus nombreux à venir que Charlotte en cuisine s’essouffle à tout reproduire tous les jours, il est donc indispensable de développer l’équipe à la rentrée car en plus, le planning va changer. News plus bas*

Bon voilà, j’ai posé ces nombreux mots, j’espère ne pas vous avoir mis vos têtes en désordre mais il m’était important de les partager avec vous. Ce fouillis va se dissiper pendant les vacances qu’on prend à partir du 2 aout avec Chacha.

Retour rue de paradis mercredi 30 aout pleines d’idées, pleines d’énergie, pleines d’envies pour la 2ème année avec vous.



DEPUIS 1990 // ❤️


Maison familiale depuis 1990.

J’ai fait revenir super Marlène de La Letterie pour mentionner sous efkeria “Maison familiale depuis 1990” —

Je savais pas comment mettre à l’honneur cette boutique qui n’est pas la nôtre mais un peu quand même. Car avant efkeria, ce sont madre & padre qui y ont travaillé, pendant 30 ans. C’est la maison. La boutique comme j’aime encore l’appeler.

Le même local donc, depuis 1990. Plus de 30 ans à accueillir la famille Antoniadis-Rodriguez.

Même local. Différentes activités. Mais mêmes saveurs et la valeur de la transmission. Quelques travaux plus tard, hop, une nouvelle vie pour les murs, une nouvelle chance, opportunité = efkeria.

Même corner. Même poteau. Même arrêt de bus 🚌🛑✨



JUILLET EN IMAGES // 📸


DU ROUGE // ❤️

des tomates en gaspacho ou salade grecque, des fraises, des framboises, des fruits rouges…


VOUS // 🧡

Des sourires, des visites hautes en couleurs, de la joie, merci !


SALADE ALEXANDRE LA GRANDE // 🌿🥬🥗🇬🇷

On a revisité la salade caesar et on l’a appelée Alexandre la grande (aka alexandre le grand — roi de Makedonia — région du padre)

Dedans, il y a :

x notre célèbre poulet mariné à la grecque (origan/huile d’olive/citron) ou du halloumi grillé

x de la graviera 🧀🇬🇷

x des croûtons + groseille ou des nectarines rôties au miel


DE LA RECUP // ♻️

Passion récup trottoir et ce mois-ci j’ai trouvé une chaise et une desserte identique à une que j’ai déjà #useandreuse


DES PAUSES AU SOLEIL // 🔆

Pause au soleil pour Chacha #claquetteschaussettes


TAVERNA // 🇬🇷

La Grèce comme si on y était, taverna grecque, au menu tzatziki & xwriatiki (salade grecque) #opa


DES MATHS //➕➖➗✖️

Des caisses à compter en beauté et assorti à la déco.


DES ACCIDENTS //🍯

En plein rush pour en rire encore plus.


DE L’AMOUR // 💘

La photo parle d’elle-même #coeurcoeur



PORTRAIT DU MOIS // 🇬🇷


🇬🇷 // DIMITRIS   

Derrière Dimitris, Dimitri Siassiaridis avec qui j’ai été à l’école grecque (tous les samedi jusqu’au bac #bonheur) et on a même passé le bac grec ensemble à se coltiner des cours en plus le mercredi soir #joie

La communauté grecque donc.

C’est Chloé qui travaille avec lui qui m’a contactée il y un an tout rond pour me proposer leurs produits. Depuis on se régale et on vous régale : feta à tomber par terre, meilleur yaourt grec, miel, graviera (fromage grec)…

On retrouve tous ces produits dans quasi tous nos plats via le labneh, la crème de feta fouettée ou le granola qui est devenu un de nos bestsellers.

Dimitris c’est aujourd’hui 6 boutiques à Paris, de la vente en gros et des livraisons partout en France. Nous la livraison express est assurée par Narek.

C’est aussi des voyages en Grèce via leur reportages #dimitristrip — ils nous amènent tous les ans sur le chemin de leurs producteurs & agriculteurs grâce à qui on peut se régaler.

Ils y sont actuellement, sur la terre des olives, de la feta, du tournesol, etc., pour valoriser notre agriculture, ce savoir-faire et ces bons produits gorgés de soleil et de beaucoup d’amour.

LE VOYAGE, C’EST PAR ICI

 



//IMAGE//



LA RENTRÉE  // 🌞

LA RENTRÉE // !!!

Comme je le disais plus haut, on va s’agrandir en employant en cuisine, en IAE dans la mesure du possible, pour aider cheffe Chacha qui doit produire de plus en plus 🙂

On vous l’a pas mal dit aussi depuis des mois, mais voilà, c’est officiel, on va aussi ouvrir les lundis car on a bien compris que le besoin était là et puis on vous aime aussi beaucoup donc ça nous fait plaisir de vous accompagner sur la semaine de 5 jours.

Le week-end, ça reste le samedi pour le moment jusqu’à temps qu’on trouve du renfort et on proposera une offre brunch tout le week-end.

On va relancer aussi les apéros d’efkeria les jeudis & vendredis soir, on a trouvé quelqu’un mais sans aide en cuisine, on ne lance pas, sinon Chacha perdra l’effet des vacances en à peine une semaine.

Poco à poco comme on dit. Doucement mais surement.

Se développer oui, mais dans de bonnes conditions.

Donc on recrute, si vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un…



POP-UP // AOÛT 🌞⛱️

Au mois d’août, seuls les cours olybe continuent.

Je vous invite à vous rendre directement sur leur site pour connaitre les créneaux réels et réserver.

RÉSERVER SUR OLYBE

NOUVEAU PLANNING EN SEPTEMBRE !

Nouveau planning dès la rentrée — rendez-vous samedi 2 septembre dans vos boîtes mails pour le découvrir <3

Pour recevoir le planning toutes les semaines, cliquez-ici.



& BEL ÉTÉ ! ⛱️

Bel été & bonnes vacances si vous en prenez.

On profite du mois d’août plus calme et de Paris déserté pour se ressourcer quelques semaines et revenir en forme. Retour au pays pour toutes les deux 🇬🇷🔆

On réouvre le 30 août ! 

Filakia,

Stella✨

LES NEWS D’EFKERIA #6 // JUIN

LES NEWS D’EFKERIA #6 // JUIN

27 JUIN 2023 // 10H00


⛓️✨ // LES LIENS  

Cette photo résume tout.

Un peu comme une peinture, on va l’analyser. Ça me rappelle d’ailleurs mes cours d’histoire de l’art à la fac que j’adorais.

Ce qu’on voit d’abord, c’est le lieu, efkeria, la maison créée pour toutes et pour tous. La maison que j’ai imaginée pendant longtemps. La maison qui était déjà la maison car c’était la boutique de padre et madre, la deuxième maison où on était toujours fourré petite comme adulte. Mais surtout la maison dans laquelle j’espérais qu’il se passe ce qu’on voit sur la photo. Pour vous ce sont juste des « gens » posés, assis, qui attendent leur conso ou qui la consomment déjà.

Pour moi c’est bien plus.

J’y vois les liens qui existent, qui existaient et qui existeront. Et les nouveaux qui se créent. Ces « gens », ce sont des amis, des anciens collègues, des potes, des clients, des rencontres qui ont compté. Et ils sont toutes et tous là eu même endroit au même moment. Et c’est là que la magie opère.

Car toutes ces personnes étaient déjà liées via moi surement mais pas que et le fait que ce jour-là, ils se retrouvent tous chez efkeria, j’ai trouvé ça fou et beau.

Il y a Charlotte à droite et sa fille ; Charlotte avec qui je travaillais aux Restos du Cœur avec Vanessa ; elles s’occupaient de mettre en images les idées qu’on avait pour faire passer les bons messages. On est restées en contact et elles ont continué à faire ce qu’elles font très bien pour efkeria en développant l’identité visuelle et le site Internet. Ce jour-là, elle était de passage rapide sur Paris et elle est venue faire un coucou avec sa petite famille. Le même jour qu’Agathe, assise sur la table de droite de la terrasse. Agathe*, personne importante de ma vie car c’est grâce à sa première grossesse que j’ai pu intégrer les Restos du Cœur en 2013. Je l’ai remplacée durant son congé maternité et j’y suis restée bien plus.

Sans Agathe, pas de Charlotte. Vous voyez ?

À gauche d’AgatheElenh mon amie grecque d’enfance, un peu comme la famille avec son amie Sylvia qui est venue ce jour-là avec sa petite fille dont j’apprenais l’existence en live. Et là ce qui est fou, c’est que Sylvia et Agathe se retrouvent assises côte à côté, 2/3 mots de présentation suffisent pour qu’une discussion naisse entre les 3 et qu’on fasse le lien qu’elles sont voisines du 12e (je l’étais aussi avec Agathe pendant 7 ans #funfact), et là on se dit, ah bah oui bien sûr, évidemment, se croiser, se recroiser sans le savoir et vraiment se croiser ici chez efkeria.

On pourrait pousser l’analyse de la poussette (pousser/poussette) à gauche comme une symbolique de nouveau, de renouveau, de naissance, d’infini, de vie qui prouve que ce que je décris est éternel. Les liens se tissent jour après jour, telle une toile d’araignée. Les liens visibles et invisibles.

*dois-je aussi préciser que le jour de mon entretien, je suis sortie le soir boire l’apéro avec une amie et on est tombé sur un groupe de potes à elle dont Gaspard, le frère d’Agathe, alors les liens ?

Ensuite, à la fenêtre, c’est Anaïs et sa maman. Anaïs rencontrée lors d’un talk sur l’entrepreneuriat en 2019, j’avais déjà quitté les Restos du Cœur et je cherchais l’inspiration chez d’autres qui s’étaient déjà lancés, le petit coup de pouce comme on dit, l’élan pour chasser mes peurs qui pouvaient m’empêcher d’y aller. Timide et n’osant pas trop trouver ma place, c’est naturellement qu’avec Anaïs on a papoté, échange d’instagram qui lui a permis de voir que quelques semaines plus tard, j’organisais un vide dressing dans cette même boutique, ce même local et que je proposais à qui le souhaite de venir vendre ses pièces. Elle était donc IN et on a passé des chouettes moments ensemble qui étaient les prémices de l’ambiance « efkeriaesque » : convivialité, seconde main, opportunité, partage, durabilité, bonne humeur…

Au milieu, un client qui se retrouve parmi toutes ces personnes déjà liées. Pas sure qu’il ait un lien particulier si ce n’est qu’il venait des USA je crois et il marque pour moi la multi culturalité qu’efkeria porte dans ses valeurs. Il fait figure centrale, posé comme ça au milieu du café. Il symbolise le point central ou le point de départ d’un lien qui se crée.

Et enfin, au fond, en arrière-plan, Charlie & Ana. Charlie client de la première heure devenu ami très rapidement. Ce qui vient confirmer que le lien avec le client est étirable.

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai introduit cette 6eme newsletter avec cette phrase « cette photo résume tout ».

Elle résume ma vie d’avant et celle d’aujourd’hui.

Elle résume qui je suis et ce que efkeria représente. Un lieu multiculturel, ouvert à toutes et à tous, un lieu de partage, de rencontres, de possibilités, d’opportunités : d’efkeria !

J’ai toujours aimé rassembler, organiser, lier des gens, et là via efkeria, ça se fait naturellement et c’est bonheur total 🙂



LES LIENS, LA SUITE // 🌏


🌞 // VISITEURS DU BOUT DU MONDE

Le mois de juin c’était un peu le défilé des visiteurs. Des visiteurs du bout du monde, d’Australie, de Grèce, de Londres, de Barcelone, qui se sont retrouvés chez efkeria et que j’ai retrouvé pour certains après de longues années.

Les amis, la famille, les liens qui s’étendent comme le temps qui passe. Et toujours les mêmes liens et le même amour.

IL A PLU DES CÂLINS.

Il y a aussi les parisiens qui se donnent rendez-vous à la casa pour un déjeuner entre frères comme les Brebel Brothers. L’un des deux vous reçoit d’ailleurs dans son resto à visiter de toute urgence avenue trudaine dans le 9e : les martyrs Pigalle



JUIN EN IMAGES // 📸


DES PETITS POIS // 💚

Ils sont pas facile à préparer et à éplucher mais ils sont beaux et bons. On les a dégustés en salade, en tartine et c’était canon.


DES ABRICOTS // 🍑

Ah qu’on était contentes de les voir s’afficher dans la liste de notre maraîcher ! En tarte, dans le granola et même en salade du jour !


DES FRAIIIISES // 🍓

Oh que oui des fraises ! Elles ont pu introduire notre tartine spéciale du matin : labneh + fruit de saison + graines + huile d’olive ou miel sur une tranche de pain de campagne 🌞


UNE STAGIAIRE DE RENOM // 🤓

La grande soeur est venue faire un stage de deux jours pour nous donner un coup de main et répondre à la curiosité intelligente qui nous anime tous. Elle a aimé, elle nous a fait le coup de l’oubli pour revenir (elle vit à Londres). On doit avouer qu’elle nous a direct manquée et qu’on est mega OP pour qu’elle revienne.


SAC À DOS // 🇬🇷

Sac à dos au dos, el padre y la madre sont partis pour la saison estivale (à rallonge avouons-le) jusqu’à décembre. Chacha a essayé d’embarquer avec mais non non, pas de Grèce avant le mois d’août.


MUCHO GENTE //🎉

Les apéros du jeudi, une privatisation, il y eu du monde au mois de juin et c’était bien cool.



PORTRAIT DU MOIS // 🍷


🍷🌿 // ALISON DE CAVEWOMAN WINES 

Ce mois-ci, j’avais envie de parler d’Alison et de cavewoman wines, sa cave à vin dans le 11e.

On a lancé les premiers apéros d’efkeria avec des vins sélectionnés chez elle donc je trouvais que ça faisait sens.

Alison est une très bonne amie d’une très bonne amie (#lesliens) et est donc devenue une amiga également.

Australienne, elle vit en France depuis 10 ans. Après une carrière en RH et dans la tech, elle a pris la décision de tout quitter, de se former à l’oenologie et d’ouvrir sa cave à vins il y a tout juste un an.

Son petit plus, au moins 70% de ses vins sont élaborés par des vigneronnes ou proviennent de domaines appartenant à une femme.

Son autre petit plus, sa tasting room dans laquelle elle organise de nombreux évènements.

📍52 rue du chemin vert  – Paris 11e

📞 IG : cavewomanwines

Pour commencer, on a sélectionné un rosé & un blanc.

x Fille des Vignes – Blanc 2021 Côté du Rhône // (clairette – viognier) : robe brillante jaune pâle aux nuances argentées

x Domaine La Maionnette – Rosé // Vin de provence // (cabernet – grenache – rolle – cinsault) : vin frais & léger aux arômes de fleurs blanches & de fruits

On vous conseille de nous appeler pour les apéros du jeudi et de réserver // 0670296801 – stella@efkeria.fr



SPONSO //


Plus besoin de vous parler de ma passion infinie pour la seconde main et pour le bon coin MAIS je peux vous parler de Stella Artois qui prend de plus en plus de place chez efkeria ; donc dans la famille Artois je demande :

x le parasol

x le mug

x les verres à bières (merci les potes)

x on prend quoi pour le prochain ?





LA RENTRÉE  // 🌞


LA RENTRÉE // !!!

Et oui je vous l’accorde, c’est fou, on est déjà en été et on parle déjà de rentrée.

Ça fout un peu le cafard mais on a encore de belles semaines estivales et de vacances devant nous.

Mais du coup la rentrée s’annonce sportive car on souhaite se réorganiser et agrandir la famille.


L’espace pop-up prépare aussi sa rentrée ! 

Le planning bouge, le planning change, des créneaux se libèrent, d’autres se réservent, si vous souhaitez réserver l’espace pop-up pour vos pratiques personnelles ou professionnelles, pour des ateliers, des cours, des formations, tout est possible, il suffit de me contacter : stella@efkeria.fr // efkeria.fr

En juillet les cours continuent pour la plus part 🙂

Pour recevoir le planning toutes les semaines, cliquez-ici.



On se retrouve en juillet ! 

Enfin fin juillet car juillet c’est déjà dans 4 jours #diosmio

D’ici là, l’été bat son plein, on vous attend avant la fermeture estivale du mois d’août.

À très vite,

Stella✨

LES NEWS D’EFKERIA #5 // MAI

LES NEWS D’EFKERIA #5 // MAI

25 MAI 2023 // 10H40


🛶 // RYTHME DE CROISIÈRE  

À bientôt 9 mois d’activité, je peux enfin dire qu’on a un petit rythme de croisière qui s’est installé et qui fait du bien.

Un cycle complet (comme une grossesse ^^ – la nature est bien faite), qui s’est écoulé et qui permet à la croisière de naviguer à flots et de s’amuser.

Ça permet aussi d’équilibrer le temps sur place et le temps derrière l’ordi à envisager la suite et les opportunités qui viennent à moi. Le premier objectif est évidemment le volet social d’efkeria à developper, l’insertion professionnelle. Pas un jour ne passe sans que j’y pense et où j’essaye de ne pas m’autoflageller de ne pas l’avoir encore lancé. Mais je me résonne vite en me rappelant l’importance de ne pas aller plus vite que la musique. Chaque chose en son temps surtout pour un projet pareil, il est important d’être mûrs et matures, bien en place pour accueillir et accompagner comme il se doit.

La patience encore et toujours. Et dans ces moments-là je me rappelle toujours de ce que mon conseiller pole emploi m’avait partagée (Mr Chantepy si vous êtes là ;)) : la règle des 3 – Laisser passer les 3 premières secondes, minutes, jours, semaines, mois et années dans une nouvelle situation pro ou perso. Constater l’évolution par cette règle de 3 et ici, à 3 mois x 3, la croisière s’amuse bien avec vous tous.tes et c’est prévu de continuer 🙂



LA BIG NOUVELLE // 🌞


🌞 // LA BIIIIIIIIIG NEWS !

Qui n’a échappée à personne ^^

On a eu l’autorisation pour la terrasse, trop heureuse.

Un petit tour sur le bon coin (bah oui) et hop voilà deux tables parfaitement assorties au banc ET à la façade + 2 tabourets qui pourraient sortir tout droit d’une taverna ou d’un beach bar grec — bref on aime et vous aussi je crois🌞



MAI EN IMAGES // 📸


SAISON DE LA RHUBARBE //🍬

La rhubarbe, pas barbante du tout en tarte rustique façon chacha.


SAISON DES ASPERGES //💚

Les asperges dans le bowl ou en tartine de saison #miam


SAISON DES GLAÇONS //🥤

On a installé un système de glaçons de choc façon mc gyver, venez nous voir pour plus d’infos. Du coup, full glaçons pour les boissons fraîches de l’été :

x iced latte/americano (frappé ou non)

x iced matcha/chai/golden/pink

x amande fleur d’oranger

x lemonada

x thé glacé


SAISON DES ROIS // 👑

Moment historique, samedi 6 mai en suivant le couronnement de king Charles en live chez efkeria ; pour rappel, on a ouvert le 8 septembre, jour de la disparition de la Queen, l’attachement au Royaume est fort encore plus avec une soeur et plein de potes british.


SAISON DE LA TERRASSE //🧢

Yes je l’ai déjà dit mais j’avais envie de le redire et de repartager une photo.



PORTRAIT DU MOIS // ❤️


🧑🏼🍳 // CHEFFE CHACHA !!! 

Ce mois-ci #meet Chacha, Charlotte, la cheffe d’efkeria 🌞

Chacha aka Charlotte ou Charlotte aka Chacha, lyonnaise d’origine qui est montée à Paris non pas pour efkeria mais je pense que l’univers savait qu’en fait, si, c’était bien pour atterrir rue de Paradis à mes côtés.

Lyonnaise mais pas que ! Grecque aussi, de par sa maman qui s’appelle Marie-Helena, les prénoms de ma mère et de ma sœur, ça ne s’invente pas ça !

Autre fun fact qui ne s’invente pas, en arrivant à Paris, elle a emménagé à 5 minutes de chez mes parents ce qui l’amène à faire tous les jours le même trajet, même bus, même train, que mes parents ont fait pendant plus de 30 ans pour aller à la boutique*. Un hasard ? je ne pense pas.

Chacha est solaire, drôle mais aussi shiva, couteau-suisse, appelée ça comme vous voulez. En tout cas, elle trouve solution à tout et surtout elle vous régale dans l’assiette et moi elle me régale au quotidien.

Charlotte est tombée dans la cuisine par envie et par goût après avoir fait du judo à la Douillet pendant quelques années. Autodidacte donc, elle s’est formée à Lyon dans des restaurants familiaux aux mêmes saveurs qu’efkeria (Konditori, Aklé, Mokxa, etc.) et puis surtout aux côtés de sa yiayia (grand-mère), de sa mère mais aussi de sa soeur.

Une histoire de famille comme on les aime. Elle fait d’ailleurs partie de la famille, le padre l’a officieusement adoptée en tant que cadette de la famille Antoniadis.

Et je vais finir ce portrait (qu’elle va surement détester lire) par un dernier fun fact, loin d’être un hasard celui-là aussi. Charlotte est team scorpion comme moi, née le 16 novembre et moi le 10. Bon, dix ans d’écart tout pile nous séparent mais on est d’accord pour dire que ce n’est pas un hasard ?



NEW MENU (ENFIN !) // 🍋


//ENFIN LE VOILÀÀÀÀ

Pas évident de changer la carte quand on se retrouve entre deux saisons (une à rallonge et l’autre qui peine de s’installer) avec très peu de choix en fruits & légumes. Pas évident aussi de combiner nos idées à la réalité du sourcing/ approvisionnement. Attachée au local, à la saisonnalité et à la commande direct producteur, c’est difficile de trouver ce qu’il nous faut tout en respectant ces engagements.

Le thon qui débarque à la carte (spoiler) en est l’exemple. De mon époque locavor, j’avais le contact de Sebastien, poissonnier dans la Manche qui m’en proposait. Le plan au top, pêche raisonnée en Méditerranée, cuit au naturel, conditionnée en poche sous vide. Tout était coché mais malheureusement la situation actuelle ne lui permet plus de livrer Paris. Grande déception. Mais solution trouvée auprès de notre fournisseur grec.

Enfin voilà, ceci explique la longueur de ce changement de carte.

Pour les autres nouveautés culinaires, je vous laisse cliquer sur les boutons à côté 😉





L’AGENDA  // 🌞


LOS JUEVES // !!!

On lance les apéros du jeudi // un soir par semaine on étend les heures d’ouverture jusqu’à 22h (grosse folie hein).

La terrasse y est pour beaucoup et le soleil également.

Venez donc siroter des bières grecques (oui oui) et du vin sélectionné avec Alison de cavewoman. A déguster avec des bons petits plats à partager et concoctés par Chacha.

Premier rendez-vous : jeudi 1er juin — à vos agendas !


SAMEDI 3 JUIN // SOUS LE CHARME // 

Juliette revient pour un nouvel atelier bien-être

Venez apprendre les techniques et gestes à appliquer au quotidien pour apaiser les tensions musculaires du visage et booster la santé de votre peau. Apprendre quelles zones drainer, masser , palper etc..

💆‍♀️ L’atelier sera animé par @samanthagoldberg75 // huile et miroirs seront fournis pour pratiquer directement sur votre peau , Samantha passera vous corriger et vous donner des tips. Au programme donc :

x 1 atelier de 75 min

x 1 goûter efkeria avec une boisson et pâtisserie au choix

x 1 petite pochette cadeau

Tarif: 38€



L’espace pop-up propose yoga & pilates //

Retrouvez tous les jours, matin, midi & soir, Amélie, Alice, Jérôme, Marion, Charlotte, Anastasia, Astrid, Mathilde, qui prennent plaisir à vous transmettre leur pratique et vous aider à vous écouter & à vous faire du bien.

Pour recevoir le planning toutes les semaines, cliquez-ici.




RDV EN JUIN // 🌞


On se retrouve en juin ! 

C’est à dire dans quelques jours ^^ mais ici via des mots et des images, dans un mois 😉

À très vite,

Stella✨

LES NEWS D’EFKERIA #4 // AVRIL

LES NEWS D’EFKERIA #4 // AVRIL

19 AVRIL 2023 // 11H10


🧶🧵 // BRODER  

Je brode un peu tous les jours, c’est littéralement ça. Et comme une broderie, il y a deux côtés, la partie jolie et la partie moins jolie avec tous les fils.

Mais ces fils sont précieux et même si c’est le bordel, elles ont une toute autre beauté, celle qui explique les choses, celle qui montre le chemin parcouru, celui devant nous, les liens infinis et les milles autres combinaisons possibles.

C’est en regardant salade grecque* de Cédric Klapish que j’ai eu envie de regarder à nouveau casse tête chinois et il y a ce passage où Xavier (Romain Duris) échange avec Schopenhauer qui lui dit “la vie est comme une broderie on passe la première partie de sa vie sur cette partie-là du côté “jolie” de la broderie et la deuxième partie de sa vie de l’autre côté, c’est moins jolie mais on voit comment sont agencés les fils, on voit comment c’est fait” — (ci-dessous).

Voilà adapté à l’entrepreneuriat ou à ma propre expérience avec efkeria, c’est exactement ça. Je suis très heureuse d’être là où je suis, très reconnaissante de vivre tout ça, de vous rencontrer jour après jour, d’apprendre à vous connaître et de voir toutes les opportunités (efkeria) possibles ; et puis de vivre les montagnes russes au quotidien, ça fait partie du jeu, les hauts, les bas, sans les bas, pas de hauts et c’est ok. Mais fatiguant. Mais ok.

Et ce que je retiens surtout, c’est que vous êtes de plus en plus nombreux à venir et surtout à revenir, le socle des fidèles s’élargie de jour en jour et rien que pour ça, les emmerdes que je peux rencontrer sont vraiment pas grave.



*salade grecque🥗🇬🇷: go watch sans hésiter, du Klapisch comme on l’aime qui réussi encore une fois à illustrer la jeunesse avec justesse et émotion. La transmission générationnelle est belle aussi, le jeu d’acteur au top. Une auberge espagnole mais grecque de 2023 avec les enjeux sociétaux d’aujourd’hui et toujours beaucoup d’amour de valeurs humaines essentielles à notre monde. Et puis un voyage à Athènes gratuit 😉



🎁 // LE CÔTÉ JOLIE… 

Le coté jolie non pas en broderie mais en dessin.

Donner, recevoir

Recevoir, donner

Jolie cadeau de Victoire, la soeur de Juliette (sous le charme) qui a dessiné efkeria et on a adoré.

Bientôt encadré à la casa.

Un grand merci Victoire !



AVRIL EN IMAGES // 📸


 

L’ENTRÉE EN FANFARE DE LA BOUGATSA //🎺

La bougatsa. Toute mon enfance (et mon péché mignon d’adulte). Un kiff absolu à déguster en guise de petit dej, sur la plage c’est mieux, mais à partager aussi autour d’une table quand le voisin et ami de mes parents au village (Mavrochorio, Kastoria), Léon, en ramène pour me faire plaisir, c’est même meilleur que les pieds dans l’eau.

La bougatsa c’est une tuerie. C’est assez typique et emblématique de Thessalonique. Pâtisserie locale, incontournable à base de pâte phyllo croustillante avec une crème pâtissière retravaillée à l’intérieur. A saupoudrer de sucre glace et de cannelle à votre guise.

La voila donc au menu de temps en temps grâce à super Chacha 🧑🏼‍🍳🔥


MARATHON //🏅

Dimanche 2 avril a eu lieu le marathon de Paris, à cette occasion, on a voulu soutenir & récompenser tous ceux qui ont pris la ligne de départ.

Un café était offert sur présentation du dossard ou de la médaille 🙂

Ça me tenait à coeur car il y a quelques années, j’étais une coureuse et j’ai franchi la ligne d’arrivée du marathon de Paris en 2018. Pas sans peine mais avec tout mon coeur car je courais pour les Restos du Coeur et surtout pour Véronique Colucci qui venait de nous quitter deux jours plus tôt🙏🏼🌹

POUR SOUTENIR L’ASSO, CLIQUE ICI💞

 


 

NEW LOOK //🐌

New look pour la pita de yiayia 🥬🇬🇷

Elle est depuis quelques semaines en mode escargot, roulée, elle est toujours aussi bonne voire meilleure, elle se bonifie avec le temps, comme tout dans la vie. & breaking news, elle est back 4 ever à la carte.


BANC REBELLE //🦖

Bon je dois avouer qu’on s’impatiente d’avoir un retour (positif of course) de la mairie pour notre autorisation de terrasse ; du coup, sur élan de rebéllion, on ressort le banc à chaque petit rayon de soleil (rarement donc), on prend des risques mais honnêtement où est le mal ? ce banc est tellement fédérateur, il prend pas de place, il est utile pour l’arrêt de bus, pour les papis/mamies qui font des pauses sur leur chemin et pour tous les clients qui ont besoin d’une bonne dose de vitamine D en même que sa dose de caféine.

*ce pain rond est un koulouri🇬🇷 — petit auto-cadeau à chaque fois qu’on va à l’épicerie du faubourg pour des courses🐳



PORTRAIT DU MOIS // 🍄


// LA CAVERNE – FERME URBAINE

Ce mois-ci zoom sur les champignons de folie qu’on la chance de recevoir toutes les semaines et qui agrémentent le menu efkeria comme il se doit.

Un mix de champignons : des shiitakes, des pleurotes & des champignons de Paris BIO que Jean-Noël Gertz de la caverne – ferme urbaine, fait pousser, avec toute son équipe, dans un parking parisien.

On ne peut pas faire plus local 🙂

Pour la petite histoire, j’ai découvert Jean-Noël et ses champignons locaux à l’époque du locavor, au vue de l’engagement et des valeurs communes qu’on partage, il était évident que la collaboration allait continuer avec efkeria.

On est donc livrées toutes les semaines à velo et Chacha les cuisine rôties aux épices (érable, paprika, sumac & cannelle).

On les retrouve en tartine (tartine 3 champis), en sandwich (dwich rose) et dans le bowl.

Pour en savoir plus sur la Caverne, Jean-Noel ou plus précisément sur le shiitake, écoutez le podcast de François-Régis Gaudry sur France Inter du dimanche 22/01.



DU CÔTÉ DE L’ÉPICERIE // 🍋


//ENTRE DEUX SAISONS

On le vit tous & toutes à notre échelle en ce moment. À la fois d’un point de vue météo, avec cet hiver qui joue les prolongations mais aussi en faisant ses courses.

On est entre deux saisons et c’est compliqué de s’approvisionner avec choix.

On est en train de réfléchir à compléter nos appros avec d’autres maraichers pour avoir de quoi vous régaler encore plus. Mais du direct producteur, c’est pas chose facile. Affaire à suivre.

En attendant, on envisage de vendre aussi le chai, le matcha et même notre granola maison. À suivre…

L’épicerie, accessible tous les jours sur les heures d’ouverture.  





 


L’AGENDA POP-UP // 🦋


Juliette de sous le charme revient le 13 mai

Au programme cette fois-ci, 1h15 de QI GONG* par Catherine suivi du goûter efkeria.

*Le « qi gong » est un art corporel et énergétique ; Il s’agit par des mouvements, des postures, des automassages, de fluidifier les gestes et la respiration à travers un travail spécifique de détente et de concentration.

Plus d’infos ici.

BOOK TA PLACE

L’espace pop-up propose yoga & pilates //

Retrouvez tous les jours, matin, midi & soir, Amélie, Alice, Jérôme, Lydie, Marion, Charlotte, Anastasia, Astrid, Julie, Mathilde, qui prennent plaisir à vous transmettre leur pratique et vous aider à vous écouter & à vous faire du bien.

NEW NEW NEW
Morning yoga les mardis & jeudis à 8h – 🌞

Pour recevoir le planning toutes les semaines, cliquez-ici.



RDV EN MAI // 🌞


On se retrouve en mai, avec une nouvelle carte !

Menu printanier/estival qu’on a travaillé avec Chacha lors d’un dîner chez nos voisins, Dante — très très bon, on vous recommande.

On vous communiquera le nouveau menu une fois finalisé et on espère que vous pourrez venir le déguster en terrasse 😉

La suite des nouvelles le mois prochain 🌞🌞🌞

À très vite,

Stella✨